Articles

Terre sombre

Image
Isaac Cordal


Cette nuit des bottes de géants ont marché dans le port. J'ai entendu leurs pas écraser les voiliers et les mats se briser sur des cris d'agonie. Au loin le phare pulvérisé gémissait sur la digue tandis que son fanal s'éteignait dans les flots.
La mer n'était que flaque pour ces colosses de chair. Ils couraient vers la rive brisant tous les granits en broyant sous leurs bottes ce que les petits hommes ont bâti sur leur terre.
Je n'ai pas pu voir leur visage, une déferlante m'a projetée contre un mur m'abîmant dans un noir qui n'avait rien d'une nuit.
Ce matin, la mer est calme. Je sais pourtant que la horde affamée déferle sur la ville avec son sac d'enfer.
Je tenais à vous prévenir.
CD, 23 Avril 2017

Fruit trip

Image
Mon ciel kumquat acidule mes nuages.

Je m'envole sur un kiwi. 

Assise sur son velours, je fends les pépins du vent qui s'éparpillent comme des étoiles.

Me pose sur un champ de caramboles, Saute-mouton sur leurs carpelles.

Je pars téter le jus nouveau de la mamelle des Cirrus. 

Plonge dans son lait qui fait des bulles, Croise les yeux jaunes d'une banane Comme une virgule qui me cligne un cri qui rit et qui me dit
Trace!

La terre n'a plus sa tête de pomme.
CD

Flaque

Image
Dans mon château intérieur, me reste une petite flaque de ciel bleu. Envie d’y sauter. Me suis entraînée dans ma baignoire. Raté !... et pas mieux. Fracassé mon crâne ! Avec mon sang j'ai peint des coquelicots sur ma fenêtre et puis j'ai posé ma tête disloquée sur mon oreiller. Au matin, les coquelicots avaient glissé et n'étaient plus qu'un long boyau rouge entortillé comme un chapelet sur le parquet.

J'ai pris mon ramasse-bourrier pour mettreces grainsde rosaire ensanglantésdans le congélateur.

Je ne suis pas prête encore. Je les égrainerai plus tard. 

Sur la vitre, des traces de sang dégoulinantes formaient ces mots : "Ire adelante". Avec le bout de langue qu'il me restait, je les ai léchés. Ils avaient un goût de castille avec au fond une légère odeur de sainteté. Ça m'a plu. J'ai tout lapé. A travers les meurtrières de mon château intérieur, j'ai regardé à nouveauma petite flaque de ciel bleu. Parviendrai-je un jour à m'y plonger ?  Ess…

Borislav

Image
Ce texte dont le thème est « Animal » sera dès le mois de Juin surles sentiers de« L’Art en Chemin »




Borislav courait d’un point à l’autre du tréma glacé de la Taïga. Avant même que les temps aient un jour, il courait. Il courait dans ces temps qui n’avaient qu’une nuit, une longue nuit aussi noire qu’une forêt où les arbres invoqueraient la lumière en se tâtant du bout de leurs racines. Borislav qui n’était encore qu’une écharde d’étoiles courait dans la nuit des temps en se laissant pousser comme une boule de charbon par cette ère où l’obscur chevauchait une énigme.
C’est alors que le jour était apparu comme un mystère. Et ce jour qui était né de la nuit avait éclairé les choses, toutes les choses et Borislav qui était une chose était apparu, mais il ne courait plus. En ce premier jour des temps, Borislav s’éveillait, allongé sur une branche de mélèze. 

Le poussier qui courait dans les ténèbres avait fait place à un bel et long agglomérat de poils gris noirs et blancs aussi doux qu’un …

Tarpance

Image
Joan Miro

 Je connais un jardinieux qui n'a plus d'arrosoir et qui 
un soir a voulu s'arroser de vitriol.
Par hasard, je passais et l'ai aidé à verser l'acide.
Je lui ai présenté ma face réfléchissante. 


Il s'y est vu et ça lui a plu.

Il a adoré ses petites joues boursouflées et ses yeux

rouges comme des fourmis mais sans piquant. 


De plaisir, il a brandi son rateau 

dans l'air vert comme une pomme d'amourosité

En chantant, il a dit :

- Merci mais vous n'auriez pas un crachoir?


En dansant, j'ai répondu:

- Bien sûr, tenez, c'est celui de ma belle-mère!

Il me l'a tenu pendant deux longues heures.

Quand il fut trop plein d’un verbe purulent et 

verdâtre, il l'a vidé dans un puits qui criait famine

dans le jardin d'Edaine, sa voisine préférée.
Après, il s'est envolé sur sa tondeuse à gazon.


- j'ai rencart avec mon pote Gilles Gamèche! il a crié.
Moi je suis partie à Vegas.
Fallait que je me refasse


Etincelle

Image
Pierre Dantoine (1884-1955), caricaturiste Carcassonnais

Au bout des voix l'allumette dans les poings l'amulette l'étincelle guette
CD, 19 Avril 2017

Décherrance

Image
Effrayés, ils marchent vers leur terrier, le front bombé de leur décherrance... On y geint, on y piaille, on s’y serre, on y rit, s’y insulte, s’y déchire, s’y rassure. Et le monde n’est plus qu’une mosaïque de basses-cours où la boue des mares empeste la charogne. Nappes d’égouts où flotte un azote aussi acide qu’une idéologie. 
Reste le vent. 
J’ai loué les ailes d’un albatros et je pars loin des breuils où les bêtes se replient.

CD, 19/04/2017